Sélectionner une page

Les conseils LinkedIn pour les recruteurs: Marie-Sophie Zambeaux

Marie-Sophie Zambeaux linkedin

Pourrais-tu te présenter ?

Yes ! Marie-Sophie Zambeaux ! Avant toutes choses, une passionnée 𝐞𝐱𝐩𝐞𝐫𝐭𝐞 𝐝𝐮 𝐫𝐞𝐜𝐫𝐮𝐭𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 disposant d’une expérience opérationnelle de près de 20 ans en 𝐚𝐜𝐪𝐮𝐢𝐬𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐞𝐭 𝐠𝐞𝐬𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞𝐬 𝐭𝐚𝐥𝐞𝐧𝐭𝐬, en développement commercial ainsi qu’en 𝐩𝐫𝐨𝐦𝐨𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐦𝐚𝐫𝐪𝐮𝐞 𝐞𝐦𝐩𝐥𝐨𝐲𝐞𝐮𝐫 essentiellement au sein d’ESN et de cabinets de conseil mais également au sein de la fonction publique territoriale.

Et l’heureuse 𝐟𝐨𝐧𝐝𝐚𝐭𝐫𝐢𝐜𝐞 𝐝𝐞 𝐑𝐞𝐓𝐡𝐢𝐧𝐤 𝐑𝐇, 𝐮𝐧 𝐜𝐚𝐛𝐢𝐧𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐜𝐨𝐧𝐬𝐞𝐢𝐥 𝐞𝐧 𝐫𝐞𝐜𝐫𝐮𝐭𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 & 𝐦𝐚𝐫𝐪𝐮𝐞 𝐞𝐦𝐩𝐥𝐨𝐲𝐞𝐮𝐫 en mesure d’accompagner les organisations à mettre en œuvre un recrutement plus juste, objectif et performant ( audit du processus de recrutement, accompagnement dans la mise en œuvre de l’entretien structuré, formation des recruteurs sur l’impact des biais cognitifs, les 25 critères de discrimination,…).

Comment tu es arrivé dans le recrutement ?

Après un parcours classique (prépa – école de commerce spécialisation RH), j’ai décroché comme premier emploi, un peu par défaut, un poste de chargée de recrutement au sein d’une ESN en région parisienne. Et là, cha bada bada, mon histoire d’amour avec le recrutement a débuté 💓.

Je n’ai plus jamais cessé de faire du recrutement en tant que chargée de recrutement, ingénieur d’affaires, responsable d’équipes de recrutement…

Depuis quand prends-tu la parole sur LinkedIn ?

Ouh la…. cela ne me rajeunit pas. Je suis sur Linkedin depuis 2006 ! J’ai timidement commencé en communiquant – mal – sur mes postes ouverts à pourvoir et mes recherches de candidats sans grand succès. Ce qui n’est guère étonnant vu la manière dont je m’y prenais.

Et puis, à partir de début 2020, je me suis mise à écrire beaucoup plus régulièrement sur LinkedIn et à partager des informations et mes réflexions sur le recrutement, le monde de travail et le marché de l’emploi.

Comment as-tu fait pour te lancer ? Quel a été le déclencheur ?

L’élément déclencheur a été un alitement forcé pendant plusieurs semaines. Je me suis mise à écrire avec plus de constance et à publier régulièrement sur LinkedIn en me disant que le seul risque que je prenais était de ne pas être lue. Un de mes premiers articles sur la bienveillance a fait mouche auprès de ma communauté et j’ai continué à écrire encore et encore. J’y ai tellement pris goût que je ne me vois plus arrêter aujourd’hui.

Quel type de contenu préfères-tu partager ? Et pourquoi ?

En fait, très égoïstement, je partage ce que j’aimerais lire personnellement à savoir un mélange d’actualités de mon secteur d’activité ( recrutement – marché de l’emploi- innovations RH, cadre juridique) en y apportant mon éclairage personnel à grand renfort de chiffres et d’emojis et des articles et études plus poussés sur un sujet bien précis comme l’impact des biais cognitifs en recrutement, les bienfaits de l’entretien structuré, les limites du recrutainementJe fais également régulièrement part de mes coups de cœur pour des ouvrages, des pièces de théâtre, des podcasts ou bien encore des formations en lien avec les RH/le management.

En fait, j’aime proposer des contenus qui font réfléchir sur les pratiques actuelles de mon secteur d’activité ainsi que, plus largement, sur les évolutions du monde du travail en tentant d’éviter le politiquement correct et l’ultra-convenu. J’essaie de ne pas succomber à la facilité et aux effets de mode et de manche.

 

Quels conseils donnerais-tu aux pros du recrutement pour se lancer sur LinkedIn ?

Je donnerais comme conseil de ne pas devenir accro aux effets de mode et recettes en tout genre pour booster sa visibilité et son nombre d’impressions. Restez authentiques et en accord avec vous-même et votre ligne éditoriale. Peaufinez votre contenu, travaillez vos accroches pour être plus incisifs mais ne trahissez pas qui vous êtes réellement sur l’autel des tendances et des préférences/caprices de l’algorithme de LinkedIn. Cela n’en vaut pas la peine.

Personnellement, je lis les études sur l’algorithme de LinkedIn et sur ce qui marche plus ou moins bien mais je n’applique pas pour autant tout ce que je lis – loin de là – car il y a des choses qui ne me ressemblent pas et qui ne sont pas moi, tout simplement.

Quelle est ta ligne éditoriale ? Sur quels sujets tu prends la parole ? 

Je prends la parole sur les sujets liés au recrutement, au marché de l’emploi et plus largement sur les ressources humaines et le management. Je m’adresse, avant toutes choses, aux recruteurs, professionnels RH et parties prenantes du recrutement.

J’essaie, à mon humble niveau, de contribuer à apporter plus de reconnaissance à la fonction RH et à faire évoluer les pratiques de recrutement afin qu’elles soient plus en phase avec les attentes du marché et des candidats ( meilleure expérience candidat, plus de transparence, processus plus équitable et objectif, rémunération indiquée dans les offres d’emploi…)

Qu’est ce qu’il faut pour tenir sur la durée sur LinkedIn ?

Il faut vraiment aimer écrire, aimer se tenir informé, aimer partager pour le simple plaisir d’écrire, de se tenir informé et de partager. Il faut poster pour ces raisons-là et non juste pour les statistiques et le nombre d’impressions, le taux d’engagement etc. car si c’est juste pour le nombre de vues, vous allez rapidement vous décourager et vous démotiver.

Il y a, en effet, des hauts et des bas sur LinkedIn avec des posts qui cartonnent et d’autres qui font des flops monumentaux sans réelle raison apparente. Et ce ne sont pas les posts qui vous tiennent le plus à cœur qui font forcément les meilleurs scores. Aussi, il faut poster et partager pour le simple plaisir de partager.

Quels sont les risques/peurs à se lancer sur LinkedIn que tu as eu ? Quelles sont les erreurs les plus fréquentes que tu vois pour les recruteurs ?

Les risques sont vraiment minimes à bien y réfléchir. 

Les principaux risques sont :

  •       de faire un flop et de ne pas être lu. Cela n’est pas bien grave. Rome ne s’est pas faite en un jour. Les débuts seront sûrement assez timides  (nombre de vues et de likes) mais avec de la régularité et un contenu de qualité, cela paiera à plus ou moins long terme.
  •       de déplaire. Cela peut être un réel frein et empêcher de nombreuses personnes de franchir le pas. Mais, là encore, ce n’est pas bien grave. On ne peut pas plaire à tout le monde. Comme disent les anglo-saxons : «  You can’t make everyone happy. You’re not an avocado ». C’est plutôt l’inverse qu’il faut redouter à savoir plaire à tout le monde et ne déplaire à personne. C’est alors le signe que vous ne dites rien en fait, que vous restez dans le lisse, le fade, le superficiel et l’archi-consensuel.

Ce qui me permet de faire le lien avec l’erreur la plus fréquente, selon moi, à savoir vouloir parler à tout le monde et de ne pas avoir en tête une cible bien précise. A vouloir parler à tout le monde, on ne parle à personne en fait. Qui trop embrasse mal étreint

.

Qu’est ce que cela t’a apporté de poster sur LinkedIn ?

Cela m’a permis de :

  •       recruter plus facilement ;
  •       gagner en notoriété et visibilité ;
  •       d’asseoir ma légitimité en tant que professionnel du recrutement ;
  •       d’être plus sollicitée pour des opportunités professionnelles ;
  •       de recevoir des chouettes propositions de collaboration auxquelles je n’aurais même jamais pensé.

 

Qui sont les personnes sur LinkedIn qui t’influencent le plus ? (donne nous des noms:)

 Difficile exercice car choisir c’est renoncer mais si je dois citer 3 noms :

  •     Hélène Ly que je surnomme la « Beyoncé du Recrutement » et qui n’a plus besoin d’être présentée ;
  •     Arnaud d’Hoine  spécialisé plus particulièrement sur le volet marque employeur, et dont j’adore le contenu, l’humour et la plume ;
  •   Etienne Diguet qui, sous une apparence bougonne, met le doigt là où ça fait mal et apporte un éclairage différent et moins paillettes que d’autres sur les réalités très concrètes et opérationnelles d’un recruteur au sein d’un cabinet de recrutement.

 

Un dernier conseil sur LinkedIn pour les pros du recrutement ?

Si vous avez des choses à dire, si vous souhaitez défendre les couleurs de ce beau métier qu’est le recrutement, si vous souhaitez apporter votre éclairage personnel, bref si vous souhaitez faire bouger les lignes, ne vous censurez pas et lancez-vous sur Linkedin !