Sélectionner une page

Les conseils de Maxime Le Bras : IA et recrutement

Tu pourrais te présenter ?

Je suis Maxime Le Bras, responsable du recrutement chez Alan.

 

Qu’est-ce qui t’a amené à développer une expertise sur l’IA et le recrutement ?

Je suis quelqu’un d’extrêmement curieux et paresseux. Quand j’ai compris que l’IA pouvait me faire gagner du temps, cela a éveillé ma curiosité et m’a fait rêver d’un monde où je fais aussi bien, en moins de temps.

 

Qu’est-ce qu’il faut savoir, quel est le minimum à savoir sur l’IA ?

Il faut savoir que l’IA est là aujourd’hui, et qu’il n’y aura pas de retour en arrière. Pour les pessimistes, ceux qui en ont peur, c’est important de se mettre à l’utiliser le plus vite possible. 

C’est en l’utilisant le plus possible que le sens critique et la compréhension se développera – ce seront les clés pour garder le contrôle dans le futur !

 

Et en recrutement, quelles sont les applications concrètes ?

Pour celle-là, j’ai sans honte utilisé “Claude” (via Dust) pour répondre à la question:

  • Tri et présélection des CV : Des algorithmes d’IA peuvent analyser rapidement de grands volumes de CV, repérer les compétences clés et filtrer les candidats les plus pertinents en fonction des critères définis. Cela permet un gain de temps considérable pour les recruteurs.
  • Chatbots et assistance aux candidats : Des agents conversationnels automatisés peuvent interagir avec les candidats, répondre à leurs questions fréquentes, les guider dans le processus de candidature et même réaliser un premier niveau d’entretien.
  • Programmation des entretiens : Des outils d’IA peuvent automatiser la prise de rendez-vous pour les entretiens en synchronisant les disponibilités des recruteurs et des candidats, limitant les échanges chronophages.
  • Analyse des candidats en entretien : L’IA peut analyser les expressions faciales, le langage corporel, le choix des mots des candidats lors des entretiens vidéo pour aider à évaluer certains traits (personnalité, soft skills…).
  • Rédaction des offres d’emploi : Des modèles de langage comme GPT peuvent générer des descriptions de poste attractives et optimisées en fonction du public cible et des compétences recherchées.
  • Sourcing proactif : En analysant de larges bases de données de profils (réseaux sociaux professionnels, CVthèques…), l’IA peut identifier des candidats passifs aux compétences recherchées et suggérer au recruteur de les approcher.
  • Prédiction de la performance et du turnover : En analysant les données des collaborateurs actuels et passés, l’IA peut aider à prédire la réussite future d’un candidat au poste et ses chances de rester dans l’entreprise.
  • Lutte contre les biais : Des solutions d’IA peuvent aider à détecter certains biais discriminatoires (genre, origine, âge…) dans les processus de recrutement afin de les corriger.


Est-ce qu’on peut résumer l’IA à Chat GPT aujourd’hui ?

Absolument pas. ChatGPT n’est qu’un outil de conversation entre l’IA et nous. L’IA n’est pas arrivée depuis quelques mois. L’IA est depuis bien plus longtemps présente dans nos vies (de la réservation d’un billet de train à la publicité online), sans que l’on s’en rende compte. 

On l’appelait juste ‘Machine Learning’ jusqu’ici. Ce dont on parle beaucoup aujourd’hui ce sont les “Large Language Models” (LLMs) qui ont rendu accessible l’IA aux “moldus” comme moi qui ne sont pas développeurs informatiques / chercheur en Intelligence Artificielle et circuit neuronaux. 


Donne-moi un prompt que tout recruteur devrait savoir ?

Je vais rester sur un truc très classique mais je l’utilise au quotidien :

“En prenant en compte ce [FEEDBACK], Rédigez un email de rejet (environ 150 mots) pour un candidat au poste de [nom du poste] chez [nom de l’entreprise]. L’email devra être empathique, remercier le candidat, expliquer brièvement la décision sans remettre en cause ses compétences, l’encourager à postuler pour de futures opportunités et lui souhaiter du succès pour la suite.”

 

Tu connais des entreprises qui utilisent l’IA en recrutement ? Qui sont-elles et comment elles l’utilisent ?

Je pense que plein d’entreprises utilisent l’IA en recrutement. Si je dois en choisir une (en dehors d’Alan), je pense qu’Aircall est sur la balle 😉


L’IA et le recrutement, un mariage pour durer ?

AB-SO-LU-MENT.

 

Qui faut-il suivre pour enfin ne plus être perdu sur l’IA et le recrutement ?

C’est une super question. S’abonner à Intelligence Humaine est un bon premier pas, et me suivre sur Linkedin un bon deuxième : je vais partager plus sur Linkedin dans les prochains jours !